aubonheurdupiano.com

Dutilleux et Szymanowski par Maroussia Gentet, piano

Lauréate de nombreux prix ici et là, dont le 1er Prix et le Prix du Public de la Fondation Cziffra en 2017, Maroussia Gentet vient de remporter dimanche dernier au Concours International d’Orléans, dont on connaît la difficulté, le 1er Prix « Grand Prix Blanche Selva », assorti de cinq autres Prix (Riccardo Viñes, André Jolivet, Albert Roussel, SACEM et le Prix des étudiants). Ce n’est que justice pour cette immense artiste et c’est le moment je pense de rappeler que Maroussia Gentet a sorti l’an dernier chez Passavant Music un magnifique CD consacré à deux compositeurs qui lui sont chers : Henri Dutilleux et Karol Szymanowski.

La Sonate de Dutilleux est sans doute sa première grande œuvre, c’est ainsi en tout cas qu’il la considérait. Achevée avril 1948 et créée dans la foulée salle Cortot (dénommée à l’époque « salle de l’Ecole Normale de Musique ») par l’épouse du compositeur Geneviève Joy, dédicataire de l’œuvre, elle reçut un accueil plutôt chaleureux et les critiques admirèrent à la fois le fond et la forme, soulignant par ailleurs  « l’harmonieux équilibre » « entre l’effort et la grâce ». Dans cette œuvre, que Dutilleux jugea par la suite avec la sévérité du créateur (« elle est trop classique ») dont l’évolution au fil des années modifie le regard et les aspirations, on est captivé par l’inventivité mélodique et cette « sensualité harmonique » à laquelle Dutilleux était très attaché. Trois mouvements la composent : un allegro à la fois énergique et chatoyant, un Lied très onirique, enfin un Choral et variations impressionnant dont le compositeur disait  que l’on pouvait l’ « assimiler aux quatre parties d’une sonate (une sonate dans une sonate) ».

Les trois Préludes de Dutilleux ont été composés respectivement en 1974, 1977 et 1988. Ils se situent donc à une époque très différente de celle de la sonate, d’où une esthétique très différente également. On y trouve le goût de Dutilleux pour les titres particulièrement explicites (« D’ombre et de silence », « Sur un même accord », « Le jeu des contrastes ») et ces pages traduisent en effet un sens de la couleur particulièrement admirable.

Szymanowski est un compositeur qui n’a eu de cesse que de se renouveler perpétuellement. Guy Sacre a raison de souligner qu’« à quelque point de l’œuvre de Szymanowski qu’on se place, et sans nier son éclecticisme, une évidence s’impose : la moindre page, chez lui, trahit un souci de beauté, d’équilibre, de cohérence, de sérieux, d’authenticité ». Composés durant la première Guerre Mondiale, les Masques, inspirés des Mille et Une Nuits, d’une parodie de Tristan et Iseut, et de Don Juan dévoilent toutes les facettes des passions humaines qui s’expriment ici dans une écriture raffinée, inventive, étincelante et d’une prodigieuse virtuosité.

L’intelligence de Maroussia Gentet à percevoir tout l’imaginaire des œuvres et à nous le transmettre par le biais d’un toucher infiniment sensible et d’un art peu commun de nous captiver en nous entraînant dans les méandres des pièces qu’elle interprète avec une passion communicative, – ce qui m’a toujours fasciné lors des quatre concerts où j’ai eu l’occasion de l’entendre –  fait merveille une fois encore dans ce magnifique disque.

(Et si certaines remarques du livret peuvent intriguer, je me permettrais, parodiant un critique, de faire remarquer qu’à partir du moment où ce disque est magnifique, « est-ce seulement la peine de lire le livret ? ».)

Frédéric Boucher, pour Au bonheur du piano, 23 mars 2018

Un commentaire sur “Dutilleux et Szymanowski par Maroussia Gentet, piano

  1. Pingback: Maroussia Gentet : Dutilleux et Szymanowski pour un premier CD très réussi | Frédéric Boucher

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 mars 2018 par .
%d blogueurs aiment cette page :